Les joueurs du PGA Tour ont reçu le mois dernier un mémo expliquant comment de nouvelles règles régissant l’utilisation des livres de métrage pourraient prochainement entrer en vigueur. La règle locale modèle (MLR) proposée visait à réduire la dépendance des joueurs à l’égard des livres de lecture de green (green books) qui ressemblent souvent à des cartes topographiques très détaillées et à mettre l’accent sur l’aptitude à juger les pentes, les crêtes et les cassures avec les yeux et l’expérience.

L'USGA et le R&A limitent l'utilisation des greens books

©Clere Golf

Mercredi, le R&A et l’USGA ont annoncé conjointement la création du MLR G-11, un nouveau mécanisme qui permet aux comités de tournoi d’exiger que les golfeurs et les caddies n’utilisent que des livres de mesure approuvés pour le tournoi. Le nouveau MLR limite aussi sévèrement ce que les joueurs et les caddies peuvent écrire ou ajouter à ces livres.

Le R&A et l’USGA ont déclaré que le MLR G-11, qui pourra être utilisé à partir du 1er janvier 2022, est destiné à être utilisé aux plus hauts niveaux du golf, comme le PGA Tour, le European Tour, le LPGA et le Korn Ferry Tour. Il n’est pas destiné à être utilisé lors d’événements récréatifs ou de tournois de golf locaux. En d’autres termes, vous pourrez toujours utiliser les anciens livres de métrage lors du championnat des membres et des clubs de l’année prochaine, mais Bryson DeChambeau ne pourra pas travailler avec autant de données dans son livre de métrage lors du Farmers Insurance Open ou de l’U.S. Open de 2022.

Plus précisément, le MLR G-11 exigera que tous les joueurs et caddies utilisent un green book dont les dimensions ne dépassent pas 7 pouces sur 4,25 pouces (17,78cm sur 10,795cm) , et l’échelle des greens ne peut pas dépasser 3/8 de pouce pour chaque 5 yards (4,572 mètres). Contrairement à de nombreux livres de métrage modernes qui montrent tous les contours et pentes les plus doux, les livres approuvés lorsque le MLR G-11 est en vigueur ne peuvent montrer que les niveaux, pentes et faux bords importants.

Une fois que les joueurs et les caddies auront obtenu leur carnet de métrage approuvé, ils seront limités quant à ce qu’ils pourront y ajouter avant et pendant les parties. Les distances des clubs sont acceptables et ils peuvent prendre des notes sur les putts qu’ils voient en personne ou à la télévision. Cependant, un joueur ou un caddie ne peut pas utiliser un appareil de mesure du niveau ou de la pente pendant un tour d’entraînement et ajouter ensuite des informations dans le livre. Ils ne peuvent pas non plus ajouter des informations recueillies par d’autres personnes.

Le R&A et l’USGA ne laissent aucune marge de manœuvre aux joueurs et aux caddies. Dans leur déclaration, ils écrivent : « Les notes manuscrites doivent être basées sur les expériences ou les observations du joueur ou du caddie concernant une balle qui roule sur un green, ou par le biais du ressenti ou des observations générales du joueur ou du caddie sur le green. »

Les détails inclus dans les livres de métrage modernes ont été critiqués non seulement parce qu’ils éliminent les compétences des joueurs sur les greens, mais aussi parce qu’ils aggravent les problèmes de jeu lent lors des événements d’élite.

Parmi les critiques, on trouve Rory McIlroy, qui a déclaré qu’ils devraient être interdits. Avant le début de l’US open 2021, il a déclaré : « J’utilise un green book et j’aimerais m’en débarrasser. » Il a ensuite ajouté : « La plupart des gars sur le circuit sont dans le même bateau que si c’est disponible et si cela va nous aider, les gens vont l’utiliser. Mais je pense que, pour le plus grand bien du jeu, j’aimerais qu’ils soient mis hors la loi et qu’ils ne soient plus utilisés. »

Pour en savoir plus : https://www.randa.org/

Pour lire notre dernier article sur le même sujet :

Rory McIlroy tempête sur le rapport “Distance Insights” de l’USGA et du R&A