Le compagnie italienne Costa Croisières vient de lancer une formule Cruise & Golf en Méditerranée. De Marseille à Gênes, en passant par Barcelone, Majorque, Palerme et Rome, Swing Féminin a participé à l’inauguration de cette croisière d’une semaine clubs en main, qui offre notamment la possibilité de jouer le parcours de la Ryder Cup 2023. Bluffant !

  • Costa Croisières sort le grand jeu pour les golfeurs
    ©Costa Croisières

Dimanche : Marseille

Au port de Marseille, un géant de 16 étages et 337 mètres de long fait de l’ombre aux autres navires, qui font presque figure de frêles esquifs en comparaison. Bienvenue à bord du Costa Smeralda, le plus gros paquebot européen1. Propulsé au gaz naturel liquéfié, le dernier fleuron de la compagnie Costa Croisières accueille depuis mai 2022 les amateurs de la petite balle blanche pour une semaine pas comme les autres en Méditerranée.

À chaque escale (ou presque) un golf. C’est ce que propose la formule Cruise & Golf, laquelle permet d’arpenter à sa guise quelques-uns plus beaux parcours de la région de Barcelone, Palma de Majorque, Rome et Gênes au départ de la cité phocéenne2. Une casquette logotée Costa Croisières, une boîte de balle et un porte-carte sont offerts à notre arrivée en cabine (avec balcon), tandis que nos clubs de golf sont sous bonne garde dans un lieu dédié. Après une réunion d’information, c’est déjà l’heure de mettre les voiles, ou plutôt les gaz, pour le Costa Esmeralda. Direction l’Espagne. Pour nous, c’est bientôt l’heure de dîner dans l’un des 11 restaurants du navire. À l’instar des 23 parcours proposés durant la semaine qui vient, il y a l’embarras du choix.

  • Garlenda Golf Club
    Garlenda Golf Club - ©TPlassais/Swing-Féminin

Lundi : Barcelone

Les golfs proposés sont, au choix : le PGA Catalunya (n°1 en Espagne et dans le top 5 en Europe continentale), le Real Club d’El Prat (dessiné par Greg Norman), le Golf Club de Barcelone (dessiné par José Maria Olazabal), Vallromanes (dessiné par Fred W. Hawtree), Terramar (avec vue sur la mer, à Sitges).

Costa Croisières organise à chaque escale le transport vers le golf de notre choix, en l’occurrence les 45 trous du majestueux El Prat, à 35 minutes du port. Dessiné par Greg Norman, le parcours (rose) serpente dans une forêt de pins puis prend de la hauteur, dans tous les sens du terme, offrant un panorama à des kilomètres à la ronde. Parfaitement manucurés, les greens tortueux et rapides sont un défi permanents et donneraient presque l’impression de disputer un tournoi du circuit européen, pardon du DP World Tour. Ce qui est justement le cas puisque le site a déjà accueilli à dix reprises l’Open d’Espagne.

De retour au bateau en fin de journée, l’endroit rêvée pour dénouer les tensions provoquées par une floraison de bogeys, pas forcément de saison, se situe au 16e étage. Avec ascenseur, précisons-le. Au Spa Solemio c’est un autre type de parcours qui vous attend, composé notamment en plus du traditionnel sauna d’une Salt Room (le sel sur la peau améliore la qualité de la peau et du sommeil), d’une Snow Room à -10° C (idéal pour renforcer le système immunitaire et la circulation sanguine) ou d’une piscine de balnéothérapie.

Mardi : Palma de Majorque

Les golfs proposés sont, au choix : Alcana (dessiné par Robert Trent Jones), Son Gual (magnifique parcours au cœur de la campagne majorquaise) ou l’un des trois golfs d’Arabella (Son Quint, Son Muntaner et Son Vida).

Cap sur Son Muntaner (à seulement 15 minutes du port), sans doute le plus prestigieux des trois parcours du resort d’Arabella. Cerné par les collines de l’île, ce par 72 aux larges fairways ondulants sculptés au cœur d’une forêt de pins, de caroubes et d’oliviers, a incontestablement du cachet. Les obstacles d’eau pimentent les six premiers trous avant de quasiment disparaître du paysage. Comme pour chacun de nos périples golfiques, un panier garni avec eau, fruit et en-cas est fourni par Costa Croisières.

Le soir, dîner atypique au Teppanyaki, le restaurant japonais du Costa Smeralda. Au centre d’une grande table, le cuisinier concocte sous nos yeux et dans la bonne humeur les plats commandés. Au menu : jongles avec les couteaux, gangnam style ou encore lancer de boulette dans la bouche (ou pas) des clients les plus téméraires.

Mercredi: en mer

Pour rallier la Sicile depuis Majorque, le Costa Smeralda traverse la Méditerranée durant la journée, qui n’est pas pour autant synonyme d’ennui. Outre les innombrables bars et ambiances musicales du navire, de multiples animations (conférences thématiques, quiz, bingos, dégustation de vins Ferrari, cours de stretching ou de fitness, etc) sont quotidiennement au programme, tandis que les enfants s’éclatent sur les toboggans de la piscine extérieure, à la Fête des Pirates ou au Baby Squok, un atelier créatif pour les moins de 6 ans. Une petite faim ? Vous pouvez toujours faire une halte au bar à sushi, goûter les délicieuses pizza à l’huile d’olive et à la mozzarella du Pummid’oro (on s’en lèche encore les babines !), déguster une crème glacée (à l’italienne évidemment) ou vous faire un petit plaisir au bar Nutella qui surplombe la piscine intérieure.

Un spectacle de qualité est proposé tous les soirs : concours de chansons comme dans « The Voice », chorégraphies musicales, acrobaties, magie, one-man show (en français), hommage à Michael Jackson… il y en a pour les tous les goûts. Les couche-tard peuvent ensuite tenter leur chance au casino, visiter l’étonnant musée du design italien de 400 m² situé au cœur du navire3(de la Vespa aux pantalons Armanien passant par la marionnette de Pinocchio, on y trouve de tout) ou, plus étonnant encore, se déhancher en silence avec un casque sur les oreilles lors de la « Silent Disco Night » organisée autour de la piscine.

Costa Croisières en formule all inclusive, c’est à la fois le confort d’un 5* et le fun d’un club de vacances avec, cerise sur le bateau, une escale voire un pays différent chaque jour. Le gigantisme du navire fait que l’on croise rarement beaucoup de monde en même temps, hormis peut-être au petit-déjeuner (si l’on choisit le buffet) ou lors des spectacles. Seul petit bémol, propre à la plupart des croisiéristes : le wi-fi en mer est onéreux et peu fringant.

Jeudi : Palerme

Comme à chaque escale, plusieurs excursions guidées sont commercialisées par Costa Croisières. L’occasion de visiter la cathédrale romane qui couve la capitale sicilienne depuis neuf siècles, le Palais des Normands (tour à tour forteresse punique, château des émirs arabes, puis résidence des rois normands) et les Catacombes des Capucins, où gisent les corps momifiés du clergé et de la noblesse locale d’antan. Pour les addicts du sandwedge, un 9 trous (par 32) est niché dans la ville, à seulement dix minutes de route du port. L’occasion de peaufiner son swing et ses approches avant le clou du spectacle, demain.

Vendredi : Rome

Les golfs proposés sont, au choix : le Marco Simone (hôte de la Ryder Cup 2023), l’Argentario (avec vue sur la mer), le Golf Nazionale (centre technique de la fédération italienne), Roma Acquasanta (l’un des plus anciens golfs d’Italie), Castelgandolfo et Terre dei Consoli (tous deux dessinés par Robert Trent Jones junior).

Après un petit-déjeuner servi tôt et un débarquement prioritaire pour les golfeurs, nous faisons 1h20 de route du port de Civitavecchia vers le nord-est de Rome, où nous attend en frétillant le Marco Simone, à moins que ce ne soit l’inverse. Avoir la chance de jouer le golf de la Ryder Cup 2023, cela se mérite. À l’image du Golf National à Guyancourt, hôte de l’épreuve iconique en 2018, on ne fait pas autant de trajet pour le cadre, somme toute quelconque, mais pour fouler un parcours de haut standing dont les fairways gondolés (on joue très peu de coups les pieds à plats) sont presque une marque déposée. Un pur plaisir golfique ! Il paraît que depuis les plus hauts tertres de certains départs, on aperçoit le dôme de Saint-Pierre à l’horizon, ce qui nous a hélas échappé. Seul regret : le pro-shop, qui propose très peu d’articles et aucune balle (ou marque-balle) logotée.

Samedi : Savone

Les golfs proposés sont, au choix : Gênes Sant-Anna (dessiné par Robert Von Hagge) et Garlenda (dessinés par les architectes anglais John Morrison et John Harris).

Un gros coup de cœur ! Le golf de Garlenda, à 45 minutes du port de Savone, est un petit bijou que la Ligurie recèle au cœur de la vallée de la Lerrone. Ici, on swingue dans une carte postale avec une forêt d’oliviers et de pins, ainsi que les collines naissantes des Alpes en toile de fond. Le practice dispose même depuis quelques semaines d’un tracking intégré pour, entre autres, mesurer la distance et la portée de vos balles4. Un vrai plus dont peu de parcours peuvent s’enorgueillir.

Histoire de terminer en beauté cette belle croisière, nous dînons au restaurant gastronomique du navire. La carte de l’Archipelago contient trois menus concoctés par un trio de grands chefs internationaux : Hélène Darroze, Angel Leon et Bruno Barbieri, soit 15 étoiles Michelin à eux trois.

Dimanche : Marseille

Le Costa Smeralda jette de nouveau l’encre non loin de la Canebière. La semaine est passée si vite qu’on se reverrait bien repartir pour un tour et découvrir d’autres golfs de cette manière. En Méditerranée ou ailleurs, puisque Costa Croisières devrait dans les prochains mois lancer le même concept (Cruise & Golf) dans le golfe Persique et les Caraïbes.

Franck Crudo

Pour en savoir plus : cliquez ici

Pour lire notre dernier article sur le même sujet :

Costa devient la “compagnie de croisière officielle” de la Ryder Cup 2023

https://www.costacroisieres.fr/promos/cruise-golf.html

1/ Mis en service en décembre 2019, le Costa Smeralda peut accueillir plus de 6 000 passagers.

2/ La formule inclut aussi certains golfs de la région de Marseille pour ceux qui embarquent dans un autre port.

3/ https://www.costacroisieres.fr/costa-smeralda-navire-amiral/design-collection.html

4/ Seulement 2 euros le sceau de balles.