Le Ladies European Tour dévoile son calendrier 2024 qui verra 31 tournois dans 20 pays. Avec une dotation totale de plus de 34 millions de dollars, 10 % de mieux qu’en 2023. Malgré les disparités avec les dotations de la LPGA, le circuit européen offre un calendrier riche en  diversité de destinations et de belles opportunités de se qualifier pour les grands tournois majeurs européens.

Le Ladies European Tour dévoile son calendrier 2024

  Le Ladies European Tour dévoile son calendrier 2024 ©Tristan Jones /LET

Le Ladies European Tour (LET) a révélé son calendrier pour l’année 2024, qui promet d’être riche en événements et en voyages pour les joueuses professionnelles. Du 8 au 11 février, le Kenya accueillera le premier tournoi de la saison, suivi par le très lucratif Saudi Ladies International (15-18 février), doté de 5 millions de dollars.

Avant de rejoindre l’Europe pour l’Amundi German Masters (16-19 mai), le circuit européen fera escale sur plusieurs continents, avec des étapes aux États-Unis, en Australie, en Afrique du Sud ou encore en Corée du Sud, où se tiendra l’un des cinq Aramco Team Series (8-10 mai), un format innovant par équipes.

La saison européenne sera marquée par quatre rendez-vous en France : le Jabra Ladies Open (23-25 mai), qui servira de qualification pour l’Amundi Evian Championship (11-14 juillet), le seul Majeur disputé en Europe; les Jeux olympiques de Paris (7-10 août), où les meilleures golfeuses du monde se disputeront la médaille d’or et le Lacoste Ladies Open de France à Deauville (26-28 septembre), qui clôturera la tournée hexagonale.

La Solheim Cup, la compétition biennale opposant les équipes d’Europe et des États-Unis, sera l’autre temps fort de la saison, du 13 au 15 septembre en Suède. Les joueuses du LET tenteront de conserver le trophée remporté en 2023 à Toledo, dans l’Ohio.

Le calendrier du LET comprendra également deux autres tournois majeurs : l’AIG Women’s Open, qui se jouera pour la première fois sur le mythique parcours de St Andrews, en Écosse (1-4 août) ; et le US Women’s Open, organisé au Pine Needles Golf Club, en Caroline du Nord (30 mai-2 juin).

Au total, plus de 34 millions de dollars seront distribués en 2024 sur le LET, soit une augmentation de 10 % par rapport à 2023. Mais cette somme est très inégalement répartie entre les tournois, puisque trois d’entre eux (le Saudi Ladies International, l’Amundi Evian Championship et l’AIG Women’s Open) totalisent plus de la moitié de la dotation totale.

La majorité des membres du LET ne pourra pas participer à ces épreuves lucratives, réservées aux joueuses les mieux classées au monde. À l’inverse, dix tournois ne proposeront que 300 000 dollars, et 16 moins de 500 000. Un écart qui illustre les difficultés du circuit européen à attirer les sponsors et les médias, face à la concurrence du LPGA Tour, le circuit américain, plus prestigieux et plus rémunérateur.

Malgré ces disparités, le LET affiche sa volonté de se développer et de promouvoir le golf féminin dans le monde. Avec 20 pays visités en 2024, le circuit européen offre une diversité de destinations et de cultures, ainsi qu’une opportunité de se qualifier pour les grands événements internationaux. Le LET espère ainsi attirer de nouvelles joueuses et de nouveaux fans et faire grandir le jeu.

Pour avoir accès au calendrier : Cliquez-ici

Pour lire le dernier article : Cliquez-ici

Agathe Laisné et Perrine Delacour accrochent leur droit de jeu pour le LET