La Sud-coréenne de 23 ans Jeongeun Lee6 a remporté l’U.S. Women’s Open avec un score de 70 (-1) dimanche, malgré quelques moments d’hésitation après avoir pris une avance de trois coups pour repousser les assauts de Céline Boutier, co-leader du troisième tour.

U.S. Women's Open : Jeongeun Lee6 l'emporte, Céline Boutier 5e

Céline Boutier – Photo : D.R. – Source : ffgolf

Lee6 menait de trois points après un birdie sur le par-5 du 15, en bogeyant sur les 16e et 18e trous laissant une chance supplémentaire à Céline Boutier sur les deux derniers trous. Mais la Française a raté une long putt pour birdie sur le 17 et a pris un bunker sur le 18  Son coup dans le sable s’est soldé par une sortie du green.

Lee6, jouant deux groupes avant Boutier, s’entraînait aux putts quand Boutier a raté son coup dans le sable. Lee6 s’est pliée de joie lorsque sa victoire a été assurée, sa compatriote et gagnante de l’US Women’s Open 2011 So Yeon Ryu venant embrasser la nouvelle championne.

“Je me sentais assez nerveuse à partir des trous 16, 17 et 18” après avoir ouvert la grande avance, a dit Lee6. “Mais j’ai essayé du mieux que j’ai pu.”

Lee6 a terminé, avec un score de 278 (-6) et repart avec un premier majeur en poche ainsi qu’un premier chèque de 1 million de dollars de l’USGA pour les femmes victorieuses quelques jours après que Hank Haney, l’ancien entraîneur de Tiger Woods, ait tenu des propos désobligeants envers le golf féminin en prédisant la victoire des “Coréennes” disant “Je choisirais Lee”.

Son nom fini par un 6 parce qu’elle était la sixième joueuse avec ce nom sur la LPGA coréenne. Elle a embrassé le chiffre, y a répondu et inscrivit un grand “6” sur ses balles. Son fan club sud-coréen s’appelle “Lucky 6.” Jeongeun Lee5 joue également sur le LPGA Tour.

Lee6 a gagné quelques jours après les commentaires de Hanney sur son émission de radio du PGA Tour SiriusXM quand on lui a demandé qui allait gagner. “Je choisirais Lee”, a dit Haney. “Si je n’avais pas à donner un prénom, j’en aurais un bon nombre.” Haney a été suspendu pour ses remarques.

Boutier a essayé d’atteindre le 18 en deux coups. “Et si j’avais réussi le putt, cela aurait été différent,” a-t-elle déclaré. “Mais j’ai raté le green, alors…”

Gerina Piller, Jaye Marie Green, Mamiko Higa, du Japon, et Yu Liu, de Chine, ainsi que Boutier, co-leaders du troisième tour, terminent à égalité à la cinquième place. Piller était la seule sous le par 68. Higa et Liu ont réalisé des scores de 74.

Boutier et Liu, amies et ex coéquipières de Duke, se sont disputés le titre. Au lieu de cela, les deux ont raté des occasions en début de partie en combinant trois bogeys et un double bogey sur les trois premiers trous.

Thompson a entamé le tour à 1 coup de la meneuse à la recherche d’un deuxième titre majeur en carrière. Mais elle aussi s’est heurtée très tôt à des bogeys sur les premier, troisième et quatrième trous, perdant ainsi le rythme.

Lee6 n’est pas une gagnante surprise. Elle s’est classée 17e au monde et a gagné six fois sur le circuit KLPGA. Elle s’est classée cinquième à égalité dans cette épreuve pour ses débuts en 2017 et compte trois top 10 sur le circuit de la LPGA cette saison.

“En la voyant comme une novice jouer si bien ce tournoi, je suis très fière d’elle en tant que concurrente et aussi en tant que fille de la même contrée”, a déclaré Ryu.

Higa s’est effacée dans la finale après avoir été une concurrente majeure à son premier U.S. Women’s Open. Elle a établi la record du tournoi pour ses débuts avec un magnifique 65 d’ouverture. Elle a été un coup devant durant 36 trous et seulement un coup derrière quand la finale a débuté. Mais elle a subit cinq bogeys sur ses 13 premiers trous pour retomber. Elle a terminé à égalité en sixième place avec un score de 74.

La championne de la NCAA women’s individual, Maria Fassi, a débuté son premier tournoi en tant que professionnelle avec un score de 72-73 pour se tailler une place sur le nombre. Elle a pris son envol à la fin de semaine dernière, passant de 68 à 70 pour se classer 12e parmi un groupe à 1 sous le par, dont Gina Kim, l’amateur la plus basse du tournoi, qui fait partie de la récente NCAA team champion de Duke.

La double championne majeure Lydia Ko a fait un trou-en-un dimanche – le seul de la semaine – au difficile 11e trou. Elle a frappé avec un fer 6 pour atteindre 157 mètres et, quelques instants plus tard, elle a entendu des acclamations près du green, mais elle ne savait pas pourquoi. Elle l’a découvert assez tôt pour son deuxième ace de sa carrière, l’autre ayant eu lieu aux Jeux Olympiques de Rio. Le 11e, dont le green est bien défendu deux grands bunkers de protection de chaque côté, était le trou le plus dur cette semaine.

pour voir le leaderboard : cliquez ici