En 2016, Terre Blanche obtenait la Certification GEO© ainsi que le « Label Argent » attribué par la Fédération Française de Golf dans le cadre du programme golf pour la biodiversité. Un engagement initié il y a 15 ans et qui fait désormais partie pour l’établissement d’une véritable philosophie de vie. Toujours dans la même démarche éco-responsable, Terre Blanche a initié en 2019 une conversion de flore avec un nouveau type de graminée beaucoup plus sobre, pour mieux métriser les ressources en eau sur les deux parcours du Riou et du Château.

Terre Blanche : un sanctuaire dédié à l'écologie

©Terre Blanche

A la fin des années 1990, Dietmar Hopp découvre le site de Terre Blanche. Il éprouve alors une véritable fascination pour ce qui n’était alors qu’une friche. Golfeur passionné, l’homme d’affaires allemand réalise tout d’un coup ce qui peut être imaginé et réalisé sur cet immense espace. Plutôt que d’opter pour un défrichement mécanique, onéreux et non sélectif, Terre Blanche met très vite en place une brigade de défrichement un peu spéciale composée de quatre ânes. Les animaux ont l’avantage de sélectionner les végétaux à défricher, mais aussi de les recycler de façon naturelle sans perturber le biotope et la faune existante.

Véritable jardin d’Eden, Terre Blanche héberge également sur son sol des ruches et produit aujourd’hui son propre miel. Comme chacun sait, les abeilles sont bien souvent le premier indicateur visible de la bonne santé écologique des espaces naturels. Leur présence en masse témoigne aussi des bonnes pratiques mises en œuvre sur le site, grâce à l’usage raisonné des produits phytosanitaires écologiques mais aussi pharmaceutiques. Les abeilles sont également un des meilleurs vecteurs de sensibilisation des jeunes générations sur l’absolue nécessité de maintenir, en toutes circonstances, un biotope propice à leur mission de pollinisation, sans laquelle toute vie sur terre serait impossible.

Ainsi, des ateliers de découverte sont organisés chaque année au Kids’ club afin de permettre aux enfants de comprendre le rôle des abeilles et le procédé de fabrication du miel. Chaque matin au petit déjeuner un nectar merveilleux est servi aux clients. Il s’agit d’un miel de fleurs de Provence, doux et onctueux, d’une belle couleur dorée. L’or de la vie en quelque sorte…

Bandes boisées

Car pour maintenir une perception paysagère depuis les villages du Haut Var, Terre Blanche a mis en place des mesures paysagères destinées à maintenir le couvert végétal. Pour ce faire, des bandes boisées homogènes autour des secteurs bâtis ont été maintenues, préservées, voire densifiées. Elles permettent avantageusement de maintenir un paysage bocager propice à la forte diversité biologique et aux échanges aviaires avec les lacs et les forêts des alentours.

Préalablement à toute intervention sur le site, Terre Blanche a mené une étude phyto-sociologique afin de recenser les habitats aquatiques et humides, les mares temporaires méditerranéennes, les peuplements forestiers et définir les enjeux de conservation des habitats naturels et les espèces rares à protéger. Ces études ont permis de construire une démarche écoresponsable pour préserver un équilibre entre les objectifs du projet sur le plan commercial et la préservation de la diversité biologique existante. Ainsi pour ses besoins en eau d’arrosage, Terre Blanche utilise l’eau non potable issue du canal de Verdon. Cette eau stockée dans le lac de Saint Cassien a une double destination. Elle sert à la fois de barrage hydroélectrique mais aussi de retenue d’eau pour alimenter le canton. Elle soulage ainsi les ressources locales fragiles tout en garantissant des prélèvements moindres dans les nappes phréatiques et les cours d’eau. Terre Blanche achète cette eau non traitée et s’interdit ainsi de puiser dans la nappe phréatique.

Espèces endémiques

En cas de rupture d’alimentation, deux forages de secours peuvent être mobilisés par Terre Blanche pour ses besoins immédiats en eau en puisant dans la nappe phréatique sous le contrôle des autorités préfectorales. L’eau brute non traitée servant à l’arrosage est alors puisée dans la ressource naturelle que constitue le canal du Verdon. De leur côté, 15 bassins écrêteurs créés par Terre Blanche, contrôlent, retardent et calibrent les volumes d’eau réintroduits dans le milieu naturel.
L’aire de jeu de l’Albatros Golf Performance Center est d’ailleurs l’un des principaux bassins écrêteurs sur Terre Blanche. D’une capacité de 5.000 m3, ce bassin écrêteur, en forme de conque, a été modelé par apport des terres de déblais des différents terrassements des programmes d’aménagements.

Terre Blanche s’intéresse enfin à la préservation de la faune. Le site a mis par exemple en place un programme de réintroduction d’espèces endémiques, tels que les cygnes et les oies. Des carpes koï, des black-bass, en nombre prédéfini ont par exemple été introduits dans les lacs de stockage pour maintenir un strict équilibre écologique. A cet égard, le lac de Saint-Cassien, à quelques kilomètres du resort est une réserve faunistique exceptionnelle. Petit à petit, un véritable couloir aérien s’est constitué avec le passage de nombreux oiseaux, migrateurs ou non, tels que les colverts et les échassiers, qui fréquentent désormais assidument le site.

David RAYNAL

Terre Blanche
3100, route de Bagnols-en-Forêt
83440 Tourrettes, Provence-Côte-d’Azur
+33(0)4 94 39 90 00
reservations.tbhotel@terre-blanche.com

Pour en savoir plus : https://www.terre-blanche.com

Pour lire un autre  article sur le même sujet :

Terre Blanche Hôtel Spa Golf Resort reconnu Meilleur hôtel de golf 2019