Avec un mélange parfait de jeunesse et d’expérience, mis en évidence par l’apparition de sept joueuses de la Solheim Cup, l’Omega Dubai Ladies Classic promet d’offrir un autre brillant exemple du vent du changement qui souffle sur le Ladies European Tour. L’événement débutera au Emirates Golf Club, du 6 au 9 décembre.

Georgia Hall – Photo : D.R.

Débordant de talent, les jeunes prodiges comme Georgia Hall, Angel Yin, Aditi Ashok, Charley Hull, Camille Chevalier, Céline Boutier et Klara Spilkova sortiront avec une poignée de fans chevronnés, offrant un divertissement de golf de première classe pour les fans du parcours de Majlis.

Dans une ambiance dynamique après avoir décroché six top-10, dont un second au Fatima Bint Mubarak Ladies Open, l’Anglaise Georgia Hall s’est déjà assurée du titre de l’Ordre du Mérite du Ladies European Tour, tandis que la Française Camille Chevalier, vainqueur de l’Indian Women’s Hero Open, a encore du travail à faire avant de remporter les honneurs du prix Rookie of the Year.

In-Kyung Kim cherchera à boucler sa saison avec un autre titre et devenir seulement la troisième multiple gagnante de l’événement de fin de saison du Ladies European Tour .

Kim, la gagnante du Ricoh Women’s British Open, qui a remporté l’épreuve pour la première fois en 2009, aura du mal à faire son travail puisque le peloton de 108 joueurs est rempli de championnes potentielles, qui seront impatientes de défier la Sud-Coréenne, comme l’Anglaise Jodi Ewart Shadoff, qui a terminé deuxième cette année au Kingsbarns Golf Links en Écosse.

La grande dame du golf féminin, Laura Davies, la puissante américaine Brittany Lincicome, Charley Hull, Florentyna Parker, Lee-Anne Pace et Catriona Matthew, la première femme à figurer dans le Hall of Fame du golf écossais, seront parmi les principales prétendantes au trophée relooké qui imite l’aspect et la sensation de l’emblématique Dallah, le symbole de la suprématie de l’Omega Dubai Desert Classic.

Comment le scénario se déroulera, seul le temps nous le dira, mais une chose est sûre : le tournoi, toujours absorbant, va faire jaillir des souvenirs durables pour enrichir son catalogue de moments classiques.

La Marocaine Maha Haddioui, première golfeuse arabe à avoir fait partie du Ladies European Tour, apportera une saveur «locale» à l’événement. Et elle croit qu’une bonne performance d’elle pourrait bien marquer un moment décisif pour le golf féminin dans les pays arabes.

« C’est le rêve d’une petite fille, même si vous avez 28 ans, vous rêvez toujours de gagner dans la région – Dubaï ou le Maroc. C’est quelque chose de très fort dans mon cœur », a-t-elle dit. « Si cela se produit, cela encouragera d’autres femmes du monde arabe à jouer au golf », a déclaré Haddioui, qui participera pour la sixième fois au tournoi.

Pendant ce temps, une série d’activités prévues sur et hors du parcours aidera à garder l’atmosphère bourdonnante. Le tournoi arborera un look “rose” vendredi pour sensibiliser les jeunes au cancer du sein, en particulier dans le but de promouvoir des modes de vie sains, en plus de soutenir les initiatives du Centre de recherche de la Fondation Al Jalila, première recherche médicale multidisciplinaire indépendante des Émirats Arabes Unis.

Dans le but d’encourager de plus en plus de fans à regarder l’action, les organisateurs ont de nouveau annoncé qu’il n’y aurait pas de frais d’inscription. Les amateurs de golf, cependant, doivent s’inscrire en ligne pour les billets en visitant le site Web du tournoi omegadubailadiesclassic.com.