La n°1 Française Céline Boutier seule aux commandes de la Founders Cup, auteur d’un impressionnant 64 (-8) lors du premier tournoi de la saison sur le sol américain en honneur des 13 femmes qui ont fondé le LPGA. La n°1 Française fait rayonner la France en tête du leader-bord pour ce premier tour.

Céline Boutier – ©TPlassais/swing-feminin.com

Céline Boutier a terminé son tour tardivement avec un putt d’1m20 pour birdie sur le par-4. du 9.
La Française avait remporté le Vic Open le mois dernier, son premier titre du LPGA Tour.

« Cela m’a définitivement rendu plus confiante dans mon jeu, dans ma capacité à gagner ici », a déclaré Céline Boutier. « J’ai l’impression d’avoir manqué de confiance l’an dernier. »

Aussi, PXG a annoncé jeudi l’arrivée de Céline Boutier comme nouvelle ambassadrice de la marque sur le Tour.

« C’est super excitant parce que je joue avec leurs clubs depuis un an maintenant », a exprimé la n°1 Française, ex championne universitaire de Duke.

« Le golf est un jeu parfois étrange. Je ne m’attendais pas à un bon score aujourd’hui vu que c’est la première journée », a dit Na Yeon Choi, championne de l’U.S. Women’s Open de 2012 et neuf fois médaillée sur le circuit. « Je m’entraîne dur, bien sûr, mais c’est difficile de prédire comment je vais jouer. Moins d’attente, donne toujours de meilleurs résultats. »

Jenny Shin, une amie proche, a attendu que Choi ait fini pour lui offrir une coupe de champagne pour célébrer son retour.

« Je suis juste heureuse d’être sur le fairway et de marcher avec des amies, » a déclaré Na Yeon Choi.

A 31 ans, la Sud-Coréenne a tenté de résoudre son problème de dos avant de finalement le régler en avril dernier, sur les conseils de ses amies Beth Daniel et Meg Mallon, anciennes joueuses du Tour.

« J’ai continué à jouer au golf et mon swing n’a fait qu’empirer et j’ai frappé ma balle à gauche et à droite, » dit Choi. « Mon esprit s’est complètement brisé, je voulais juste que mon corps se prépare d’abord. »

Elle a pris deux semaines de vacances en Europe pour se changer les idées.

« Je n’ai pas pensé au golf, » dit Choi. « Je ne m’inquiétais pas tous les jours, vous voyez. Je me réveille quand je veux et je mange ce que je veux. C’était une vie très différente. Je pense que j’étais un peu un robot quand j’étais enfant et que je jouais bien sur le circuit de la LPGA. Je ne pouvais rien faire d’autre que jouer au golf. Seulement le golf, seulement le golf. Genre 100% concentré sur le golf. »

Quand elle a eu le virus du golf à nouveau, elle a pris son temps et s’est détendue.

« J’essaie de boire de la bière, d’être un peu pompette et de jouer au golf », dit Choi. « Parce que nous jouons toujours au golf en mode sérieux. J’aime juste jouer en m’amusant. »

Alana Uriell, Charlotte Thomas, Jin Young Ko et Nanna Koerstz Madsen sont à égalité avec Choi avec une carte de 65. Uriell a remporté une épreuve du Symetra Tour il y a deux semaines en Floride pour ses débuts professionnels, faisant un eagle au premier trou d’un playoff.

« Cela m’a donné beaucoup de confiance d’arriver sur le circuit LPGA avec une victoire à mon actif, » dit Uriell. « Je me sens un peu plus à l’aise ici, alors ça ne me dérange pas de me laisser aller et de voir de quoi je suis capable. »

Sung Hyun Park, Shin, Carlota Ciganda, Pornanong Phatlum et Cheyenne Knight, qui se sont qualifiés lundi, ont fait un score de 66.

Sarah Schmelzel, ancienne vedette de l’école supérieure de Phoenix, a débuté son troisième tournoi avec un score de 67. Elle a été championne de son école en 2011.

« C’était très confortable de regarder à l’extérieur des cordons et de voir ici mon petit ami, ma mère, mon père, mon frère et les gens du club de golf où j’ai grandi » a expliqué Schmelzel.

En 2001, son père amoureux du golf – alerté par un ami qu’Annika Sorenstam était en train de pulvériser le record du parcours de Moon Valley dans le Standard Register Ping – est venu la chercher à l’école primaire à temps pour regarder les neuf derniers trous du record du Tour de 59 établi par Sorenstam.

« Je me souviens juste que j’ai été appelé au bureau du Directeur, » dit Schmelzel. « J’étais genre, “Oh, non. Ce n’est pas bon”. J’ai vu mon père à la réception et il m’a dit : “D’accord, on va à Moon Valley.” »

Lydia Ko et Brooke Henderson ont également réalisé un score de 67.

Nelly Korda a obtenu un 68. Elle a remporté le Women’s Australian Open le mois dernier pour sa deuxième victoire sur le circuit de la LPGA et mène la Money List.

La championne en titre Inbee Park a réalisé un tour de 69.

Xiyu Lin a fait un trou-en-un sur le 17 pour un score final de 70. Elle a utilisé un fer 9 sur une distance de 130 mètres.

Les autres Françaises

Elle sont trois présentes en Arizona aux côtés de la récente lauréate duVic Open, . Karine Icher a fait son grand retour à la compétition, après avoir donné naissance en novembre à sa deuxième fille, en rendant une carte de 72 (par) comprenant deux bogeys et deux birdies. À 40 ans, l’ex-numéro 1 tricolore n’a pas renoncé à son ambition de s’imposer en LPGA, et vise une participation aux jeux Olympiques de Tokyo en 2020. A l’issue du premier tour, elle pointe en 73e position.

De leur côté Céline Herbin et Joanna Klatten ont éprouvé plus de difficultés en 111e, et 136e position.

Pour consulter le leaderboard, cliquez ici.