L’Anglaise Charley Hull a réalisé un parcours vierge de tout boguey avec une très belle carte de 67 (-5) dans la première épreuve de la saison du Ladies European Tour, le Fatima Bint Mubarak Ladies Open, qui a débuté ce jeudi sur le  Saadiyat Beach Golf Club à Abu Dhabi.

Ladies European Tour : Charley Hull prend les devants pour l'ouverture de la saison

Charley Hull – © Tristan Jones / LET

La star de la Solheim Cup de 22 ans, qui cherche à décrocher son troisième titre professionnel, a pris une avance de 2 coups sur Dane Nicole Broch Larsen et l’espagnole Luna Sobron, avec l’anglaise Jodi Ewart Shadoff, l’australienne Rebecca Artis puis la suédoise Cajsa Persson un cran derrière à 2 sous le par.

Charley Hull a fait 5 birdies dans des conditions chaudes et venteuses, dont 4 dans ses 7 premiers trous et a commenté : “J’ai joué assez régulièrement et j’ai réussi quelques coups roulés, puis sur les neuf de retour, j’ai pataugé. Je frappais de bons putts, ce qui m’a fait ressortir, donc mes meilleurs moments étaient sur mes neuf premiers.”

Ces “meilleurs moments” comprenaient un putt birdie de 4,5 mètres au 10e trou, un putt de 30 cm au 11e et un putt de 3 mètres pour birdie respectivement au 13e et au 16e trou. Au 6e trou, elle a frappé sa balle à moins d’un mètre du drapeau et l’a rentrée.

Dans les vents imprévisibles, Charley Hull a dit que le contrôle de la force de rotation générée par ses nouveaux fers était un défi et qu’elle allait changer son plan de match pour la deuxième manche qui se tient ce vendredi.

“Les nouveaux fers ne sont pas tout à fait ce que je veux qu’ils soient. Ils font tourner des masses et je n’aime pas vraiment ça “, dit-elle. “J’ai changé mon jeu de fers cette semaine et je les essaye, mais ils sont plus courts et je reprendrai mes anciens fers quand je rentrerai à la maison. Je vais m’entraîner à faire mes frappes et trouver un moyen de les garder basses.”

Sobron, qui aime aussi relever le défi de jouer dans le vent, a établi un record du parcours de 10 sous le par 62 la dernière fois que l’événement a été joué au GC de Saadiyat Beach, en novembre 2017.

Elle se contentait d’un 69, qui comprenait quatre birdies et un bogey. Son seul coup raté est survenu au 16ème, mais elle s’en est sortie en faisant un putt birdie de 15 mètres de distance sur le 17ème, avec le drapeau, ce qui est permis selon les nouvelles règles du golf.

Sobron, qui est à la recherche de son premier titre LET, a déclaré : “J’aime jouer dans le vent et j’aime jouer sur les parcours écossais, donc je me sens très à l’aise dans ces conditions. Le temps est vraiment beau. Il fait trop froid en Espagne maintenant, alors je préfère commencer la saison ici, avec un grand tournoi.”

Broch Larsen, championne de l’Helsingborg Open de 2015, était à 3 au dessus du par après ses quatre premiers trous et s’est retrouvé à 39 mais est revenue avec 6 birdies pour finir sur un 9 de retour de 30.

Elle a dit : ” Je suis mal parti, c’est le moins qu’on puisse dire. J’ai fait de mauvais coups et je n’ai pas trouvé le rythme. Dans les neuf derniers trous, je me suis dit : ” Nicole, essaie ce que tu as travaillé ces deux derniers jours “, et j’ai commencé à faire de meilleurs coups et à prendre confiance, ce qui était beaucoup plus drôle. C’est difficile et il faut frapper fort. J’étais douée pour juger le vent sur les neuf de retour.”

Un groupe de six joueuses se partage la septième place, dont trois Suédoises, une Norvégienne, une Allemande et une Espagnole, qui profitent toutes de leur évasion du froid de l’hiver européen.

La championne en titre, l’Indienne Aditi Ashok, a débuté avec un 4 au-dessus du par 76 après un double bogey au long 15e trou et a clôturé avec une paire de bogeys, ce qui l’a laissé avec 9 coups de retard sur la meneuse. Elle a dit que jouer dans des conditions venteuses s’est avéré difficile et qu’elle était un peu rouillée avec ses fers, mais qu’elle allait se recentrer pour le deuxième tour.

Le Fatima Bint Mubarak Ladies Open se poursuit ce vendredi, alors que les leaders peuvent s’attendre à des conditions plus difficiles avec un vent plus fort pour la brise de l’après-midi.