Diksha Dagar, est la plus jeune Indienne à gagner sur le Ladies European Tour à l’Investec South African Women’s Open au Cap le mois dernier, cherche à marquer encore l’histoire cette semaine, lors du premier Jordan Mixed Open, présenté par Ayla.

Diksha Dagar – © Ladies European Tour

Diksha Dagar, qui est la deuxième joueuse de l’histoire du golf indien à s’imposer sur le LET, après Aditi Ashok en 2016, affirme qu’il serait ” grand ” de remporter le premier tournoi Jordanien réunissant golfeurs, femmes et hommes sur un même parcours.

Le plateau de 123 joueurs réunis 40 joueuses et joueurs venant des circuits du Ladies European Tour, de l’European Challenge Tour et du Staysure Tour , ainsi que trois golfeurs amateurs de haut niveau.
le prise money est de 60,465$.

L’épreuve de 54 trous en stroke play comprend un cut aux 60 meilleurs et à égalité après 36 trous, avant le tour final, samedi. Le joueur (ou la joueuse) avec le score le plus bas sera sacré champion(ne).

“L’objectif est de bien jouer au golf et ce serait énorme de s’imposer sur le premier tournoi de ce genre, ce serait un événement historique”, a déclaré Dagar. “Si une joueuse du LET gagne, elle entrera certainement dans l’histoire et je suis sûr que d’autres s’en inspireront et suivront. Nous avons des formats similaires dans d’autres jeux comme le badminton, la lutte, et ainsi de suite, alors ce n’est plus qu’une question de temps pour qu’il y ait quelque chose de mixte dans le golf professionnel en Inde.”

Ce tournoi unique se déroule au Ayla Golf Club d’Aqaba, en Jordanie. Le Ayla Golf Club fait partie de l’Oasis d’Ayla, un développement riverain situé le long de la côte de la Mer Rouge en Jordanie. Les joueurs s’affronteront depuis l’un des trois positions de tees, en fonction du Tour sur lequel ils évoluent. Les joueuses du Ladies European Tour s’affronteront sur une distance de 5613 mètres, tandis que celles du Staysure Tour et du European Challenge Tour s’affronteront depuis 6036 et 6492 mètres respectivement.

Dagar, la première rookie professionnelle du LET, affirme que le parcours présente un défi totalement différent de celui du Westlake Golf Club à Cape Town, où elle a remporté son premier titre le mois dernier.

“Les greens sont différents de ceux de l’Afrique du Sud et ils sont assez fermes. Les fairways sont également fermes et vous avez des couloirs étroits, alors qu’en Afrique du Sud, les fairways étaient mous. C’est la première fois que je viens ici et que je joue dans un tel événement, alors voyons ce qui va se passer. je jouerai mon jeu normal, quelle que soit la situation.”

Bien que le golf ne soit toujours pas un sport populaire en Inde, la victoire de Dagar en Afrique du Sud, remportée si tôt dans sa carrière, a fait l’objet d’une large couverture dans les journaux nationaux et sur les médias sociaux de l’Autorité sportive indienne, tandis que l’Association des journalistes sportifs de Delhi lui a rendu hommage lors d’une cérémonie la semaine dernière. Elle a également fait la couverture de Golf Digest India.

Une autre excellente performance de Dagar en Jordanie, où elle affrontera certains des joueurs les plus expérimentés du Staysure Tour et des étoiles montantes du European Challenge Tour, ferait certainement la une des journaux et soulignerait sa progression comme prochain talent golfique du pays.