Débuts majeurs pour Hinako Shibuno alias “Cendrillon souriante” déjà leader la veille, la Japonaise s’est imposée avec panache ce dimanche à -18 sur le AIG Women’s British Open 2019. Âgée de 20 ans la nippone dispute cette semaine son premier tournois LPGA hors de son pays natal. Belle performance de Céline Boutier qui accroche une très honorable 6e place à (-12)  

Hinako Shibuno célèbre sa victoire Tropée en mainHinako Shibuno célèbre sa victoire au British Open féminin à Woburn. Photo Tim Ireland / AP

Hinako Shubino la belle surprise de la semaine démarre sur les chapeaux de roues sa carrière sur le circuit LPGA, s’imposant magnifiquement pour son premier tournois hors de sa ville natale, signant du même coup son premier  titre majeur.

La japonaise surnomée chez elle  Smiling Cinderella (Cendrillon souriante),avait déjà signé deux victoire cette année sur le JLPGA (Tour Japonais), dont l’un des majeurs du circuit nippon.

Grâce à ses six birdies sur les 9 derniers trous et son dernier putt de plus de cinq mètres, la Cendrillon souriante s’offre le Women’s British Open à -18 (270).

https://twitter.com/LPGA/status/1158073171280637952

Devançant d’un coup l’Américaine Lizette Salas celle-ci ayant loupé de peut un retour au club-house à -18, son putt pour birdie à un mètre cinquante manquait de façon incompréhensible la cible. La Sud-Coréenne Jin Young Ko victorieuse il y a une semaine à Evian, complète le podium à -16 (272). Céline Boutier, la seule Française ayant franchi le cut vendredi soir à Woburn (Angleterre), a sorti le grand jeu dans cet ultime tour du Women’s British Open 2019. Une seconde carte de 66 (-6) sans bogey lui permet en effet de terminer à la sixième place (-12). C’est son deuxième top 10 de la saison en Grand Chelem après un top 5 à l’US Open en juin dernier !

Alors qu’elle se dirigeait vers le green, Shibuno sourit et fit un signe de la main à la foule reconnaissante. Après avoir rentré le putt du 18 pour la victoire, sa main posée sur la bouche, incrédule, une fois de plus sous un large sourire et un rire enjoué, presque gêné, l’une des raisons pour lesquelles son surnom dans son pays natal est Smiling Cinderella.

La seule autre joueuse japonaise à remporter un titre majeur dans la LPGA ou le circuit de la PGA est Chako Higuchi, qui a remporté le championnat KPMG féminin de 1977.

«Arigato gozimas», a déclaré Shibuno derrière le trophée du championnat, remerciant les médias japonais avant de se faire traduire par un interprète: «Je ne peux pas vraiment décrire en mots ce que je ressens.» Puis, avec un sourire et un rire rudimentaires, a ajouté: “J’ai aussi faim.”

Ce dimanche sensationnel avait plus de chapitre qu’un roman de Charles Dickens. Les six joueuses des trois dernières pairs ont eu une chance de gagner. Ko, qui a terminé avec un 66, a pris la troisième place avec 272 points et a remporté le Rolex ANNIKA Major Award pour la meilleure performance globale de l’année en tournois majeurs.

Morgan Pressel, dont la dernière victoire remonte à 11 ans, a terminé avec 67 pour être 273 avec Ashleigh Buhai à 274, Celine Boutier à 276, Carlota Ciganda à 277 et Sung Hyun Park à 278. Nelly Korda et Jeongeun Lee6 ont fini à 279.

«Je regardais tout le temps le tableau et je connaissais ma position», a-t-elle déclaré à propos de l’importance du putt n ° 18. « Je pensais aussi à la façon dont je pourrais célébrer », a-t-elle déclaré avec une honnêteté rafraîchissante. Quand on lui a demandé comment elle allait célébrer, Shibuno a répondu : “en mangeant beaucoup de bonbons.”

Shibuno a gagné les cœurs toute la semaine et dimanche, elle a remporté l’un des principaux championnats majeurs de golf, la joueuse Nippone a sa propre version du chausson de verre. Le sourire de Cendrillon eut le dernier rire.

Voir le classement final