L’Ex numéro 1 mondial Jordan Spieth a renoué avec la victoire ce dimanche à l’Open du Texas à San Antonio, devançant de deux longueurs son compatriote Charley Hoffmann, 2e, et de quatre l’Anglais Matt Wallace, 3e. L’Américain qui n’avait rien remporté depuis le British Open en 2017, signe son 12e titre chez les professionnels.

Valero Texas Open : Jordan Spieth renoue avec le cercle des vainqueurs

Jordan Spieth – ©PGA Tour

Lorsqu’il a remporté le Valero Texas Open grâce à un petit putt pour le par, Jordan Spieth a attendu une émotion particulière qui n’est jamais venue. La fin semblait familière et juste.

Mais alors qu’il a vu sa femme Annie Verret courir vers lui, des larmes lui sont venues derrière ses lunettes de soleil. Elle sentait le poids d’une lutte qui avait duré 1 351 jours, ces 83 départs sur le PGA TOUR depuis la dernière victoire de son mari. Leur étreinte en disait beaucoup, alors que Spieth l’a presque soulevée de terre, tant l’émotion était forte lorsqu’il a remporté son 12e tournoi chez les professionnels.

C’est arrivé au Texas par un après-midi calme et lumineux, la semaine précédant le tournoi des Masters, symbole d’une nouvelle saison de golf. C’est arrivé à quelqu’un qui avait besoin que cela arrive. À 27 ans, Spieth a déjà fait ses preuves sur le circuit, une star qui a remporté un U.S. Open, un Masters et un Open Championship après deux U.S. Juniors et trois victoires universitaires à l’Université du Texas. Puis, fin 2017, les victoires se sont arrêtées.

Avec un problème de main et un swing qui devenait trop raide, il y avait des jours où il n’était pas sûr de l’endroit où sa balle allait se poser. Il s’est beaucoup questionné.

« Je me sens reconnaissant », a déclaré Spieth dimanche, répondant à une question qu’il était heureux qu’on lui pose. « Ça a été une longue route qui a connu beaucoup de jours difficiles. J’ai eu des gens dans mon entourage qui ont toujours cru en moi, même quand j’ai un peu moins cru en moi. » Est-ce qu’il pensait à Annie ? C’était un peu après la remise du trophée et les interviews télévisées. (Dans la première interview, avant que les micros ne soient branchés, il a secoué la tête et a expiré : « Ça a été un voyage. »)

Voici comment le voyage s’est terminé : Il a réalisé un score de 66 (-6) pour terminer la semaine à 270 (-18), deux coups de mieux que Charley Hoffman et quatre d’avance sur Matt Wallace. Il a gagné 33 places au classement de la FedExCup, pour atteindre le 7e rang. Il a poursuivi sa bonne saison, au cours de laquelle il a terminé trois fois dans le Top 5 depuis début février.

Pour consulter le leaderboard : cliquez ici

Pour lire notre dernier article sur le même sujet :

WGC-Match Play : Horschel vainqueur, Perez 4e

Garmin Approach S62