Ce mercredi à l’Omega Dubai Ladies Classic au Emirates Golf Club, Supamas Sangchan a fait un sans-faute en rendant une carte de 67 (-5) et achève ce premier tour en tête avec une avance significative .

Photo : D.R.

À partir du 10e tee, la jeune femme native de Bangkok, âgée de 21 ans, a pris vie sur le premier neuf après avoir crée la surprise, exécutant quatre birdies en six trous.

Noora Tamminen a célébré dignement le centenaire de l’indépendance de la Finlande en réalisant le coup du jour où elle a fait en un coup le 11e trou (par 3) pour rejoindre sa compatriote Minea Blomqvist, également habillée de ses couleurs nationales, et Nanna Koerstz Madsen du Danemark.

La Dame Laura Davies a réalisé cinq birdies et deux bogeys pour se qualifier à la septième place (à -3) tandis que In-Kyung Kim, championne du Dubaï Ladies Classic 2009, a établi un score de 73 sur un jour où 45 joueuses ont cassé le par.

“J’ai joué du bon golf. Une journée sans bogey fait toujours du bien. Je suis heureuse de ce début. Il faut bien rouler la balle ici, car les greens sont plutôt rapides », a déclaré Sangchan, qui a rejoint le LET après avoir remporté le Sanya Ladies Open 2016 en Chine.

La Danoise Nanna Koerstz Madsen a réalisé six birdies contre deux bogeys pour terminer une bonne journée de travail. “Je suis très contente du tour. Je n’ai pas touché de très près, mais j’ai fait de beaux putts et je n’ai pas fait trop d’erreurs, donc je suis très contente du résultat.

“C’est un parcours où vous pouvez frapper au driver à peu près partout, donc si vous pouvez frapper un bon drive, alors vous êtes prête à partir. Les greens sont un peu difficiles, pas beaucoup de pentes », a-t-elle ajouté.

L’Écossaise MacDonald s’est également montrée satisfaite des efforts de sa journée, déclarant: “J’ai fait quelques birdies dans les premiers trous, ce qui était bien. J’ai un de mes meilleurs amis dans mon sac et cela rend les choses plus agréables.

“C’est mon événement préféré en dehors du Scottish Open Ils (les organisateurs) s’occupent de nous si bien. De plus, le parcours est vraiment bon. Chaque trou est différent, mais j’ai l’impression de prendre de l’élan, ce qui est vraiment bien. “

L’Américaine Brittany Lincicome, qui a fait ses débuts à Dubaï, a obtenu un laissez-passer de 71 (-1) aux cotés de l’Indienne Aditi Ashok et la Chinoise Muni He, qui vient de passer professionnelle.

Parmi les notables, le duo anglais Charley Hull et Georgia Hall ont obtenu un score de 70 pour partager la 14ème place, Camille Chevalier, poursuivant le titre de Rookie of the Year, s’est contenté d’un 75 qui l’a laissée dans le bas du classement .