La star d’Hollywood Bill Murray faisait notamment partie des 120 joueurs de 20 nationalités différentes qui ont participé au Messinia Pro-Am, du 20 au 23 février, sur le magnifique resort golfique de Costa Navarino, en Grèce. Chez les pros, l’Italien Alessandro Tadini a écrasé la concurrence.

Par Franck Crudo

  • Messinia Pro-Am : un casting 5* à Costa Navarino
    Bill Murray. © Elias Lefas

Avec 11 coups d’avance en trois tours sur son dauphin Stuart Boyle (-4), Alessandro Tadini (-15) n’a pas fait les choses à moitié en s’adjugeant la 3e édition du Messinia Pro-Am, à Costa Navarino, au sud-ouest du Péloponnèse. L’Italien pouvait ainsi s’envoler dans la foulée vers Oman – pour le tournoi du circuit européen qui a lieu cette semaine – avec le plein de confiance. A noter également l’excellente 6e place de notre unique représentant tricolore Julien Gressier (+2), le pro du golf du Raray, qui chapeautait une équipe 100 % française composée de Véronique Courcol, Isabelle et Eric Robert.

Bill Murray met l’ambiance

Mais la véritable attraction de l’événement était sans conteste l’acteur américain Bill Murray, grand passionné de golf, puisqu’il a écrit un livre sur le sujet il y a vingt ans et participe chaque année au tournoi pro-am de Peeble Beach, sur le circuit PGA (remporté début février par Phil Mickelson). Aussi cool à l’écran que dans la vie, nous avons ainsi pu échanger quelques mots avec le célèbre chasseur de fantômes au sortir du club-house, apprenant en vrac que : il est fan de Jordan Spieth, il a étudié le français « il y a très longtemps » à la Sorbonne pendant… trois mois, il retourne cette semaine en France à Angoulême, où il tourne actuellement un film de Wes Anderson.

Durant les animations proposées chaque soir au sein de l’hôtel 5* Westin, on a vu l’acteur de Un Jour sans fin ou Lost in Translation multiplier les pitreries, se déhancher sur la musique de Abba ou encore surjouer l’émotion et faire semblant de fondre en larme, durant le dîner de gala, après les discours convenus des organisateurs de l’événement.

Costa Navarino, du très haut niveau

Pendant trois jours (plus un tour d’entraînement), les golfeurs pros et amateurs ont eu la possibilité de fouler les parcours The Dunes et The Bay, dessinés respectivement par Bernhard Langer et Robert Trent Jones II, aux fairways larges mais aux greens diaboliques. Deux parcours qui vous en mettent plein la vue, à l’image du trou n°2 des Dunes et cette impression unique de driver… dans la mer. « Je comprends pourquoi on dit que Costa Navarino est un joyau, confie ainsi l’ex-rugbyman anglais et champion du monde Mike Tindall, qui participait au pro-am. Le panorama est incroyable et l’ambiance très amicale. » Et Bill Murray d’ajouter, plus sérieux que d’ordinaire, lors de la cérémonie de remise des prix : « Je n’avais jamais encore été dans un endroit comme celui-ci, c’est du très haut niveau, les parcours sont exceptionnels. »

Si l’on ajoute les deux 18 trous signés José Maria Olazabal actuellement en construction sur les hauteurs de la cité balnéaire de Pilos, à 15 km, et qui devraient ouvrir leurs portes en 2021, Costa Navarino est en passe de devenir la plus belle destination golfique du bassin méditerranéen. Et le Messinia pro-am un rendez-vous à part.

Franck Crudo

Pour en savoir plus : www.costanavarino.com

Garmin Approach S62