Sur la côte adriatique en Croatie, la région de l’Istrie recèle deux parcours étonnants, dans un cadre unique : l’Adriatic Golf et le 18 trous de l’archipel de Brioni  L’occasion rêvée de découvrir clubs en main l’art de vivre local et ses paysages majestueux.

– Par Franck Crudo

La Croatie est un pays d’Europe Centrale réputé pour ses exploits sportifs, à l’instar de sa place de finaliste de la dernière Coupe du monde de football contre la France. Outre le ballon rond (Luka Modric a été élu ballon d’or 2018), cette nation de seulement 4 millions d’habitants brille régulièrement en tennis (avec Goran Ivanisevic ou la victoire en Coupe Davis l’an passé contre… la France), en basket (Toni Kukoc a remporté trois championnats NBA chez les Chicago Bulls aux côtés de Michael Jordan dans les années 90), en handball (l’équipe nationale est double championne olympique) en ski (Janica et Ivica Kostelic) ou même en water-polo, très populaire dans les Balkans.

Mais aucun exploit notable en golf. Il faut dire qu’avec seulement un millier de pratiquants environ et trois 18 trous (dont un à Zagreb), notre jeu favori est encore peu développé en Croatie. Et ce, malgré un potentiel touristique énorme, de vastes et somptueux paysages inhabités et une vingtaine de projets golfiques en gestation depuis des années. Mais peu importe la quantité pourvu qu’on ait la qualité puisque deux parcours pas comme les autres toisent la côte adriatique, dans le nord-ouest du pays, et donnent envie de découvrir avec son driver l’une des plus belles régions d’Europe : l’Istrie.

L’Adriatic Golf, un savant mélange

  • L'Istrie croate, quand le golf communie avec la nature
    L'Adriatic Golf - Photo : D.R.

Sur la pointe nord-ouest de l’Istrie, ce 18 trous construit en 2009 se distingue d’abord par son panorama vraiment exceptionnel, notamment à partir du club-house ou du putting green. Avec la mer Adriatique en toile de fond, on peut distinguer, outre la Croatie, pas moins de trois contrées différentes : la Slovénie toute proche (la frontière est à quelques kilomètres), les Alpes autrichiennes aux sommets enneigés ainsi que les Dolomites italiennes et Trieste. On devine presque Venise, située à une centaine de kilomètres à l’ouest. Un décor de carte postale !

Seul petit regret : on perd cette vue unique une fois sur le parcours, lequel rentre dans les terres. Rien à redire en revanche sur le tracé, parfaitement entretenu et subtilement varié. Chaque trou propose un dessin et un défi différent, tantôt plat, tantôt vallonné, avec de nombreux bunkers (93), des fairways fermes et roulants très larges ou au contraire cerclés d’arbres et de quelques lacs pour donner un vrai cachet au décor ambiant. Bref, un parcours où l’on ne s’ennuie jamais mais qui ne se laisse pas faire, à l’image du « monstre » – c’est le surnom du trou n° 13, un par 5 qui défie l’horizon – et comme le suggère la meilleure carte rendue en compétition (68, -4).

http://www.golf-adriatic.com/en/

Brioni, l’île fantastique

  • L'Istrie croate, quand le golf communie avec la nature
    ©TPlassais/Swing-feminin.com

C’est une expérience golfique unique que vous vous apprêtez à vivre en prenant le ferry à Fazana, dans le sud de l’Istrie, pour rejoindre (en un petit quart d’heure) la réserve naturelle de Brioni (ou Brijuni). Cet archipel classé parc national a été transformé en lieu de villégiature pour l’aristocratie austro-hongroise au début du XXe siècle, avant de devenir après la guerre la résidence de Tito, qui y accueillait tous les chefs d’État étrangers.

Ici, au milieu des cerfs, des lapins, des paons, des goélands et même des… badauds avec une poussette (il s’agit d’un parc ouvert à tous), vous drivez sur un parcours 100 % naturel inauguré une première fois en 1922 et reconstruit en 1993. Ici, pas de pesticides, de système d’irrigation ou de drainage, aucun fairway, rough ou bunker, du moins au sens où on l’entend d’habitude. Ici, les greens sont… en sable durci. Du coup, il est impossible de pitcher et, un peu comme sur des greens gelés, il faut viser quelques mètres en amont afin de tenir la balle et espérer putter pour birdie. Sur le trou n°9, Vanja Nikolic, le directeur du golf, vous suggère même de viser la petite route pour arrêter la balle non loin du drapeau !

Mais l’essentiel n’est pas là puisqu’à Brioni, vous aurez le sentiment de vivre une journée de golf définitivement pas comme les autres, avec les eaux turquoises de l’Adriatique pour vous tenir compagnie, notamment à l’aller. Suivant la saison, la teinte du parcours vire du vert (hiver, printemps) au jaune en été. L’entretien d’un golf 100 % naturel n’est pourtant pas forcément une sinécure, contrairement à ce que l’on pourrait penser. « Comme il y a des animaux partout, il font des trous sur les greens, des trous parfois énormes par temps humide. Tous les matins, nous sommes obligés de passer le filet, un peu comme sur un court de tennis en terre battue. Et plusieurs fois dans l’année, si le vent souffle trop fort, nous devons remettre du sable sur les greens », souligne Vanja Nikolic, qui ambitionne de construire un autre « vrai » 18 trous sur l’île afin d’en faire un spot golfique unique en Europe. Bien qu’il le soit déjà…

http://www.np-brijuni.hr/en/sports/golf

Que visiter ?

  • L'Istrie croate, quand le golf communie avec la nature
    Kozlovic - Photo : D.R.

A 25 minutes de route de l’Adriatic Golf, vous pourrez déguster à Momjan les vins (blancs essentiellement) et visiter la cave Kozlovic, l’un des producteurs les plus réputés en Croatie. Un passage obligé pour les amateurs de Sauvignon ou de Muscat.

https://www.kozlovic.hr/en

  • L'Istrie croate, quand le golf communie avec la nature
    Stari Podrum - Photo : D.R.

Juste à côté, au restaurant Stari Podrum, Ingrid et toute la famille Zrnic vous serviront avec bonhomie des plats locaux délicieux, souvent à base de truffe. Aucune trace du kloug de Monsieur Preskovic sur la carte par contre.

http://staripodrum.info/en.html

L'Istrie croate, quand le golf communie avec la nature

Photo : D.R.

A une quarantaine de minutes du golf, sur la route de Zabreb, l’une des 15 meilleures huiles d’olive du monde (selon le Flos Olei Guide italien) est produite à flanc de colline dans le village d’Ipsi. Klaudio vous accueille pour un snack savoureux qui a déjà attiré quelques grands de ce monde, tels le président slovaque Andrej Kiska ou l’ex-secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

https://www.coloursofistria.com/en/food-and-wine/olive-oil/ipsa-olive-oil-in-the-highest-world-ranks

http://www.ipsa-maslinovaulja.hr/GB/o_nama.html

  • L'Istrie croate, quand le golf communie avec la nature
    Puntulina - Photo : D.R.

Entre l’Adriatic Golf et les îles de Brioni (1h de route), faites une halte à Rovinj. La « petite Venise croate » possède un charme fou, avec ses maisons hautes en couleur (dans tous les sens du terme) construites il y a trois siècles. Une pause déjeuner ou dîner s’impose à la Puntulina, un restaurant escarpé en bord de mer, installé sur un promontoire rocheux, qui offre un cadre à couper le souffle. Inoubliable ! Le patron de l’établissement, Giovanni Pellizzer, grand passionné de golf et 11 d’index, vous divulguera notamment le secret pour dompter les greens sablonneux de Brioni : « Il faut garder la balle basse et la faire rouler, comme en Ecosse ! »

http://www.puntulina.eu/

Où loger ?

  • L'Istrie croate, quand le golf communie avec la nature
    L'hôtel 5* Kempinski - Photo : D.R.

A 5 minutes à pied de l’Adriatic Golf, l’hôtel 5* Kempinski dispose de 21 suites et 165 chambres munies de grandes baies vitrées pour un panorama unique (côté mer). L’établissement compte 2 restaurants, 3 bars, 3 piscines, 4 courts de tennis et un joli spa (ouvert de 9h à 21h), lequel vous propose un parcours relaxant, mixant le chaud et le froid, le sec et l’humide, avec différentes senteurs aromatiques. Idéal pour oublier tous ses doubles bogeys…

https://www.kempinski.com/en/istria/hotel-adriatic/

Franck Crudo

Garmin Approach S62