Marianne Skarpnord a mis fin à six annnées sur le LET sans victoire pour remporter son quatrième titre sur le Ladies European Tour après une lutte acharnée pour la Pacific Bay Resort Australian Ladies Classic – Bonville. De son côté, Céline Herbin a connu une dernière journée délicate à Bonville (77,+5).

  • Skarpnord remporte la victoire à Bonville, Herbin termine 16ème
    Marianne Skarpnord - ©Tristan Jones/LET

Skarpnord a effectué un tour final de 69 pour remporter une victoire en deux temps sur l’Australienne Hannah Green et l’Espagnole Nuria Iturrios, huit sous le par, après quatre tours à Bonville Golf Resort.

« Je suis ravie. Je suis très, très heureuse parce que ces deux dernières années, j’ai eu quelques difficultés et je n’ai pas joué aussi bien que je le souhaitais », a déclaré la Norvégienne de 33 ans, qui a terminé deuxième du Fatima Bint Mubarak Ladies Open le mois dernier et a maintenant atteint le sommet du palmarès du LET. « J’ai connu un excellent début d’année et c’est agréable de voir le dur labeur que j’ai accompli en donnant enfin de bons résultats. »

Skarpnord a commencé le tour final un coup derrière la leader de la veille, Madelene Sagstrom, et a bogeyé le premier trou, mais elle a rapidement gagné sa place parmi les 5 joueuses du peloton de tête composé de Sagstrom, Hannah Green, Daniela Holmqvist et Nuria Iturrios après que la Suèdoise ait fait un double Bogey au troisième trou.

Elle a pris la tête après avoir fait un putt pour birdie au sixième trou et a ensuite fait un birdie en deux coups sur le long 7 pour garder son avantage.

Finalement 16e (+2 total), Céline Herbin termine à dix coups de la Norvégienne Marianne Skarpnord. À trois coups du peloton de tête au début du dernier tour, la Française pouvait espérer participer à la lutte pour le titre. Mais elle a rapidement vu ses espoirs s’envoler après un aller en +3, ponctué de quatre bogeys pour un seul birdie. Son retour en +2 (trois bogeys et un birdie) la repousse finalement au seizième rang final en +2 total.

Les autres Françaises n’ont pas connu plus de réussite. Solide sur l’aller (-1), Justine Dreher a connu un petit passage à vide sur le retour (double puis bogey au 12 et au 13) et rend une dernière carte de 74 (+2) pour prendre la 31e place finale (+5 total). Emie Peronnin suit au 57e rang (+14), devant Agathe Sauzon (61e,+15), Isabelle Boineau et Camille Chevalier (65e,+17).

L’amateur de Nouvelle-Galles du Sud Doey Choi a brièvement pris la tête en solo après des birdies consécutifs sur les 10e et 11e trous, mais Skarpnord a ensuite répondu avec des birdies sur les 10e et 11e pour reprendre la tête avec huit sous le par.

Bien que Skarnord ait bogeyé le 13, Choi a alors double bogeyé le 14. La Suédoise Jenny Haglund, qui avait une longueur d’avance, a son coup de départ a fini dans l’eau sur le 17e et Choi a fait de même, se retrouvant à égalité quatrième avec Holmqvist.

Avec un coup d’avance et trois coups à jouer, Skarpnord a raté une frappe au 16e pour se retrouver à égalité avec Iturrios, mais elle a ensuite réussi avec brio un putt pour birdie sur 17 puis un autre sur le 18 après un grand coup de driver de 300 mètres face au vent.

Skarpnord, qui partage une maison d’hiver au 13th Beach Golf Links à Victoria avec son fiancé Richard Green et qui parle anglais avec un accent australien, dit qu’elle s’est relaxée au cours des dernières années.

« Il y a dix ans, tout ce que je voulais, c’était jouer au golf. Puis un jour, arrive un moment où vous vous demandez “Est-ce que j’ai vraiment envie de faire ça ? Est-ce que je veux vivre toute cette misère et cette douleur ?” J’ai réussi à m’en sortir, parce que j’ai souvent pensé que j’en avais assez et que j’allais trouver un emploi adéquat et rester à la maison. Il y a quelque chose en moi qui ne peut pas le faire. Je ne peux pas abandonner. C’est ce que j’aime faire, même si c’est dur quand ça tourne mal. Les bons moments sont si bons, je pense que c’est ce qu’on s’efforce de rechercher chaque fois qu’on participe à un tournoi. »

L’Australienne Hanna Green, qui a obtenu 71 points pour partager la deuxième place, avait des émotions contrastées. Elle a dit : « C’était très décevant et je suis très frustrée de la façon dont j’ai joué aujourd’hui, mais je ne peux pas me plaindre du résultat et je suis juste très heureuse d’avoir fait un birdie dans le dernier trou ».

Iturrios, qui a également obtenu une carte de 71, était ravie de son meilleur résultat depuis sa victoire à la Lalla Meryem Cup 2016 et a déclaré : « Je suis si enthousiaste et heureuse. J’avais le meilleur caddie que je pouvais avoir, qui est une amie, et elle m’a beaucoup aidé et m’a été d’un grand soutien. Je suis restée dans le présent. C’était génial de voir combien de gens étaient sortis. Je suis très heureuse du travail que j’ai accompli et je vais continuer à travailler là-dessus. »

Skarpnord est maintenant impatiente de faire un road trip à travers Sydney pour se rendre à l’événement de la semaine prochaine, l’ActewAGL Canberra Classic au Royal Canberra Golf Club.

Pour consulter le leaderboard, cliquez ici.