Julia Engström en tête à l’issue du premier tour de la finale 2019 du Ladies European Tour, au Magical Kenya Ladies Open. La meilleure Française Astrid Vayson de Pradenne est troisième du classement provisoire.

LET : Engström en tête et bon début de Vayson de Pradenne

Julia Engström – © Tristan Jones / LET

Julia Engström a fait un excellent départ pour cette fin de saison au Magical Kenya Ladies Open présenté par M-Pesa de Safaricom, donnant le rythme avec une belle carte de 67 (-5) à Vipingo Ridge, ce jeudi.

La Suédoise de 18 ans a réussi six birdies et un bogey lors d’une première journée ensoleillée pour mener d’un coup sur l’anglaise Liz Young.

L’Allemande Esther Henseleit, professionnelle depuis cette année, est également à la recherche d’une victoire décisive, a enregistré une carte de 69 pour se retrouver aux côtés de la Française Astrid Vayson de Pradenne, championne du Jabra Ladies Open l’an dernier.

L’Américaine Cheyenne Woods était également en forme avec un bon 70 (-2) pointe à la cinquième place du classement provisoire.

Engström, Rookie of the Year la saison dernière, a fait des birdies sur les 3e et 4e trous et bouclé ses ses 9 trous de l’allée en 34 avant d’ajouter un autre birdie au 11e.

Elle a frappé un mauvais coup de driver au 13e, ce qui lui a valu son seul bogey, mais a fait birdie sur les 14e et 15e pour rejoindre Young en tête et a ensuite frappé un superbe coup de wedge à 3 mètres près de la cible au 18, avant d’effectuer son dernier putt birdie.

Engström, qui a terminé quatrième à l’Andalucía Costa del Sol Open de España la semaine dernière, après un meilleur score en carriere de 65 samedi dernier, a déclaré : “C’était une combinaison de frappe correcte puis de talent sur le green”.

“Le vent a commencé à souffler à partir du quatrième trou alors qu’un orage se rapprochait et nous pouvions le sentir, mais c’était agréable d’avoir de la brise parce qu’il faisait si chaud.

“C’est toujours agréable d’avoir quelques bons tournois et après la semaine dernière, j’ai essayé de rester calme et de ne pas trop stresser.”

Young, qui en est à sa 11e année au LET, a produit cinq birdies et un bogey tôt dans la journée après un départ effrayant.

Elle a déclaré : “A 5h30 du matin, je suis entré dans la salle de bain et il y avait la plus grosse araignée sous la douche, qui me terrifiait. Ma colocataire (Eleanor Givens) dormait encore et j’ai dû me taire. Elle m’a informé qu’il n’est plus là, mais j’espère vraiment qu’il est parti dans les égouts et pas dans la chambre.”

Elle a dit qu’il faisait si chaud et collant à 7 heures du matin qu’elle a dû changer de gant sur le practice, mais la couverture nuageuse est arrivée juste avant le milieu de la journée.

Henseleit, toujours en lice pour terminer la saison en tête du classement européen avec une victoire ce week-end, a également joué le matin, avant que le vent ne se lève.

Elle a réalisé quatre birdies et un bogey pour être six coups de mieux que l’actuelle leader de l’Ordre du Mérite, Marianne Skarpnord, qui a débuté avec un trois au-dessus du par 75 pour se retrouver en 48e position à égalité.

Vayson de Pradenne démarre sur le podium

L’enjeu est tout aussi important pour Vayson de Pradenne, qui occupe la 75e place de l’Ordre du Mérite. Elle a besoin d’un bon résultat pour se hisser dans le top 70 et conserver sa carte LET cette semaine, mais elle regarde la situation dans son ensemble.

La physiothérapeute qualifié a dit : “J’essaie juste de m’amuser. Je suis déjà bénie d’être ici. Vous regardez le paysage autour de vous, vous regardez la mer. Le Kenya est un endroit fantastique et je ne fais que m’amuser. Je ne pense pas à essayer de sauver ma carte, parce que j’ai 34 ans, j’ai autre chose dans ma vie que le golf. Je suis passionné de golf, mais si je dois arrêter après cette semaine, c’est très bien. Bien sûr, je serai triste et frustré, mais je sais que ce ne sera pas la fin de ma vie.

“Je sais que je dois faire quelque chose cette semaine. J’ai rencontré Nicolas Colsaerts en août et il m’a dit à quel point sa saison était mauvaise, puis il a gagné les Internationaux de France, alors avec mon entraîneur, nous avons dit, on ne sait jamais, vous pourriez faire un Colsaerts cette semaine. Si je ne fais pas un Colsaerts, j’essaierai au moins de jouer mon meilleur golf pour obtenir mes droits de jeu pour l’année prochaine.”

Pendant ce temps, une deuxième victoire en tournoi pour Woods, la gagnante du Volvik RACV Ladies Masters 2014 en Australie, lui permettrait de rejoindre le LET l’année prochaine.

Pour consulter le leaderboard : cliquez ici