A l’instar des semaines précédant les Jeux olympiques de 2016 qui ont été une période d’anxiété pour les officiels chargés de s’assurer que le parcours, serait prêt pour le retour du golf aux Jeux. Il n’y aura aucun stress dans la perspective des Jeux Olympiques de l’an prochain qui se dérouleront à Tokyo.

  • Le Kasumigaseki Country Club prêt pour Tokyo 2020
    ©Kasumigaseki Country Club

” Nous avons eu 90 ans pour nous préparer “, a déclaré Ryoichi Ohno, le capitaine du Kasumigaseki Country Club qui accueillera 20 compétitions olympiques en 2020.

Pour quelques mois inconfortables, les projecteurs ont été braqués sur le parcours olympique de Rio, conçu par Gil Hanse, construit spécialement pour accueillir les Jeux de Rio en 2016. Les retards de construction et les problèmes logistiques ont été au centre des préoccupations à l’approche des jeux de Rio, ce qui a entraîné de nombreuses polémiques. Mais mardi dernier, alors qu’Ohno présentait lors d’une visite guidée le parcours Est de Kasumigaseki, il était clair que les organisateurs de Tokyo 2020 n’avaient pas de telles préoccupations.

Kasumigaseki est l’un des clubs de golf les plus anciens et les plus respectés du Japon et le parcours Est, qui accueillera les compétitions olympiques masculines et féminines, est un parcours de championnat. L’Est – qui a été rénové par C.H. Alison en 1930, à peine un an après l’ouverture du tracé – a accueilli deux fois le Japan Open et la Canada Cup, qui est maintenant la World Cup.

En 2016, Tom Fazio a terminé une deuxième tranche de la rénovation du parcours Est qui a considérablement allongé le tracé passant à 6 826 mètres; convertissant le tracé deux greens en un tracé de simple green plus traditionnel.

De nombreux parcours plus anciens au Japon, comme le Narashino Country Club, qui accueille cette semaine le Zozo Championship, comportent deux greens pour chaque trou afin de combattre les conditions climatiques extrêmes de la région. Un green a normalement des graminées par temps chaud tandis que l’autre a un gazon qui peut résister à des conditions plus fraîches. En passant à un seul green par trou, Fazio a pu ajouter plus de 350 mètres au parcours.

Bien que le nombre de mètres varie pour les épreuves masculines et féminines, Ohno prévoit que le neuvième trou par-4 (à 476m du tee du tournoi) sera le plus difficile et le 14e trou par-5 sera le plus compliqué des trous avec des green complexes.

Les joueurs auront probablement l’opportunité d’améliorer leur score final au 17e trou. Le par-4 en montée pourrait être mis en place comme une option risque/récompense à environ 275 mètres avec un grand monticule réduisant efficacement la largeur du fairway ; tandis que le trou de 460 mètres du 18ème trou avec un très fort dogleg droit vers un green protégé par un obstacle d’eau et deux bunkers longs et étroits.

Ohno a également expliqué qu’en raison de la chaleur extrême de la fin juillet et du début août, les joueurs devraient s’attendre à des vitesses un peu plus lentes sur le green ainsi qu’à de l’herbe Zoysia épaisse sur ce par-71.

Ce dont les joueurs et les officiels n’auront pas à se préoccuper l’année prochaine, ce sont les angoisses qui ont défini les moments qui ont précédé le tournoi en 2016. Comme l’explique Ohno, Kasumigaseki s’y prépare depuis près d’un siècle.

Pour en savoir plus : https://www.kasumigasekicc.or.jp/english/