Au cœur de la forêt de Marly, dans les Yvelines, le golf de Fourqueux est un écrin orné de 220 espèces différentes de conifères et de feuillus. Une promenade unique club en mains qui a enchanté de nombreux joueurs, parmi lesquels le président François Mitterrand, grand amoureux des arbres.

4 Blanc Fourqueux

Le green du 4 (parcours Blanc) à Fourqueux. @ A. Crudo

C’est un petit joyau qui se faufile entre les aulnes, les chênes, les cèdres ou les cyprès. La liste est loin d’être exhaustive car le golf de Fourqueux, c’est d’abord un arboretum de plus de 26000 arbres plantés lors de l’inauguration du site, en 1963. Au printemps, les trois parcours de 9 trous (Bleu, Blanc et Rouge) se parent de leurs plus beaux atours et le décor est féerique. Les marronniers, les massifs d’azalées, de lilas, d’obiers, de rhododendrons et les rosiers embaument les fairways tandis qu’en automne, l’or des ginkgos, le cuivre et le pourpre des liquidambars, l’écarlate du parrotia, le rouge des cornouillers et l’orange du Tupélo offrent un camaïeu flamboyant.

Les greens parfaitement entretenus de ce golf cinq étoiles sont surveillés de près par des arbres uniques : d’immenses sequoias sempervirens, un catalpa, un sapin d’Espagne sur le Blanc ; un ginkgo biloba ou un cyprès chauve sur le Bleu ; un séquoiadendron ou un cèdre du Liban sur le Rouge. Plus long parcours des trois, les larges fairways du parcours Bleu sont agrémentés d’un araucaria (sur le chemin allant au 4) et d’un pin d’Himalaya (à droite des 135 m du 4). Plus technique, à l’image des trois premiers trous très étroits, les nombreux doglegs du parcours Blanc serpentent notamment autour des genévriers (sur la butte du 5) et d’un sapin de Corée (à droite du 7). Enfin le court parcours Rouge, ses pièces d’eau et ses bunkers judicieusement placés, voit le départ de ses deux premiers trous agrémenté d’un orne pleureur puis d’un magnolia avant de pouvoir admirer les aulnes glutineux qui bordent la mare au nénuphar du 6.

 8 Blanc Fourqueux

Le green du 8 (parcours Blanc). @ A. Crudo

A Fourqueux, sur près de la moitié des trous, votre appareil photo sera bien plus utile que votre driver. En saison, les cerises, coings pommes, prunes, poires, noix et noisettes sont à portée de main. A condition d’être plus prompt que les écureuils roux qui tiennent compagnie aux canards sauvages et aux hérons cendrés. « Nous tenons à cultiver l’esprit d’un golf où nos 700 membres sont comme dans leur maison de campagne », souligne la secrétaire générale du club, Suzon Nadot. Outre ses 27 trous, le site comprend deux jolis courts de tennis en moquette, une piscine, un billard et un terrain de jeu pour les enfants. Sans oublier le restaurant, sa vaste terrasse baignée par le soleil et son toit en chaume bâti sur un ancien corps de ferme.

Rouge Fourqueux

Le trou n°4 (parcours Rouge). @ A. Crudo

Construit sur le terrain d’un ancien golf laissé à l’abandon depuis l’Occupation, le parcours a été dessiné au début des années 60 par Fred Hawtree et Lou Petitt, lesquels ont notamment utilisé près de 450 m² de remblai provenant des chantiers de construction de la Défense. Grand amoureux des arbres et de la nature, François Mitterrand adorait s’y promener avec son sac de golf. Un jour, il aurait demandé à Jacques Ehrsam – l’un des cinq membres fondateurs du club – ce que les autres joueurs pensaient de lui. « Question délicate, monsieur le Président. Quelles sont à votre avis les qualités d’un golfeur ? », aurait à son tour questionné son interlocuteur. « La patience, l’habileté, la souplesse, la persévérance, l’art de sortir des situations difficiles », aurait répondu le Président après une courte réflexion. Et Jacques Ehrsam de conclure : « Eh bien Monsieur le Président, vous venez d’énumérer quelques unes des qualités qui vont sont reconnues ! »

Franck Crudo

https://www.golfdefourqueux.com/

Garmin Approach S62