Unique golf dessiné par Arnold Palmer en france, ce bel écrin niché sur les auteurs d’une ancienne ville-forteresse reprend du poil de la bête. Il devrait même ouvrir courant 2020, sur une partie de l’ancien parcours de Montpichet, un parc animalier où les perroquets seront à l’honneur.

  • Photo : D.R.

C’est sans doute l’un des plus beaux golfs de l’est parisien, l’un des plus challengings et l’un des plus réputés, Arnold Palmer oblige. Situé en Seine-et-Marne à 40 km de la capitale et à une dizaine de minutes de Disneyland, le parcours de Crécy poursuit sa mue, sous l’impulsion de son nouveau propriétaire, Éric Vignot. Le propriétaire du golf de Bussy-Saint-Georges a repris en main ce petit bijou qui, étonnamment, ne connaissait pas le succès escompté depuis son ouverture, en 1995.

« Nous avons d’abord investi sur le parcours de Vignoly, car l’entretien laissait à désirer, et nous lui avons redonné un aspect en rapport avec son standing. Il s’agit quand même d’un 18 trous conçu par le légendaire Arnold Palmer », souligne Eric Vignot qui s’appuie sur ses deux fils (Pierre-Louis et Adrien) pour gérer l’activité. Et les Vignot ont mis le paquet: acquisition de tondeuses de dernière génération pour un velouté gazon parfait, voiturettes équipées d’un GPS, arrosage avec gestion automatisée du stock d’eau des 14 lacs, installation de toilettes sèches et de zones de lavage des clubs sur le parcours… Mais aussi suppression de roughs pénalisants, agrandissement de certains greens, rénovation des bunkers et des avant-greens et création de départs avancés pour rendre le golf plus abordable.

Les nouveaux habitants du golf – Photo : D.R.

Un lifting totalement réussi car s’il est devenu plus abordable pour le commun des mortels, le Vignoly reste un plaisir pour les yeux et un défi golfique, bonifié par un entretien irréprochable. « Nous avons ensuite réduit le second parcours, le Montpichet, à 9 trous car deux 18 trous ne se justifiaient pas, ajoute Eric Vignot. Nous avons également baissé les tarifs, trop élevés pour qu’ils soient compétitifs. » Des choix payants, avec une hausse sensible de la fréquentation et un retour à la rentabilité dès le premier trimestre 2017.

Le propriétaire du domaine de Crécy voue une passion à la petite balle blanche mais aussi aux perroquets. Il compte ainsi ouvrir prochainement, sur une partie de l’ancien parcours de Montpichet, un parc animalier dédié à cet oiseau de la famille des psittacidés. Près de 30 hectares – soit deux fois plus que la superficie du zoo de Vincennes – où sera érigée la plus grande volière d’Europe, avec en outre la création d’un écosystème et une pampa où vivront des lamas, des singes hurleurs et un couple de jaguars.

Cinq lodges seront également bâtis. « Les gens se réveilleront au milieu des oiseaux,même si ce sera un espace de distraction pour les animaux avant d’être un parc animalier », précise Eric Vignot. Le Crécy Safari Park mise sur la venue de 200000 visiteurs dès la première année d’exploitation.

Installé dans un ancien corps de ferme datant du xviie siècle, les lieux de vie ont aussi bénéficié de quelques retouches. Les 28 appartements spacieux (30 à 60m² de superficie) de l’hôtel ont été rénovés cet hiver avec une déco tendance. Ils sont tous dotés de la climatisation, d’une kitchenette équipée, d’un coin salle à manger et salon, ainsi que d’une salle de bain. Sans oublier la vue panoramique sur le golf ou sur la cour intérieure, avec sa piscine et son pigeonnier.

Le restaurant a, quant à lui, été modernisé et agrandi avec notamment une pergola de 45 m2 ou une terrasse (nouveau mobilier design en sus) pour déjeuner au grand air. Il dispose du coup de deux terrasses, avec deux ambiances au choix : une cour intérieure ou une vue sur le golf. Vous pourrez y découvrir la nouvelle carte proposée depuis avril 2018 (menu à 22,90 euros avec entrée/plat/dessert tous les midis). Membre du réseau Golfy, le domaine de Crécy propose désormais un stage swing révision à 299 euros (329 euros pour 2 personnes).

Au programme : une heure de swing avec contrôle du grip,de la posture et de l’alignement, une heure d’approche (levée, roulée, sortie de bunker), une demi-heure de putting, 9 trous en parcours accompagné, 10 sceaux de balles de practice, un gant Footjoy offert et 20% de remise au pro-shop. Unpack débutant à 79 euros/mois propose des prestations du même genre (renseignements sur https://www.domainedecrecy.com/golf/cours/).

Le Pass Golf Paris Est permet par ailleurs de jouer à prix réduit le parcours du Vignoly, ainsi que ceux de Lésigny, Disney, Bussy et Meaux. Autre nouveauté pour 2018, les « Crecy days » y sont organisés durant sept dimanches : une compétition conviviale avec barbecue sur le parcours, collations, musique…

Au golf de Crécy, il y en a désormais pour tous les goûts et tous les niveaux.

Pour plus d’informations : www.crecygolf.com

Par Franck Crudo